en train de devenir... Comment lâcher prise,tout en ne lâchant rien

Blog de Tâm Chân Hanh (Action Juste du Cœur)-un bouddhiste engagé plutôt du coté "extrême gauche" (la Gauche radicale , ANTI-CAPITALISTE) - pour un autre monde possible, plus juste, plus fraternel et plus humain.

Depuis mon départ à la retraite ...

il y a 2 mois
Qu'ai je fait de mes journées?
Rien ou presque rien, à première vue (de celles et ceux qui ne me connaissant pas, me voyaient m'enfermer chez nous (...)

27 avril 2014

retraite francophone , 4-11 avril 2014 (4)

BOIS TON THÉ

C'est le message que m'aura délivré Thay ce jeudi 10 avril lors de la marche méditative au Hameau du Haut



je n'avais pu poser ma question à Thay
lors du question réponses  
prévu pour cette journée 
faute de temps
Les "jeunes" ayant eu la priorité


question liée comme il l'avait souhaitée à ma pratique,  et qui était celle ci:

"Cher Thay, chère Sangha , il y a 4 ans à la retraite francophone 2010, j'étais également à coté de vous pour vous faire part de mon aversion, vis à vis de ce systeme capitaliste cause de tant de souffrances dans le monde (je suis d'abord un militant )
 http://michel1955.blogspot.fr/2010/05/lart-du-bonheur-retraite-francophone-au_07.html
Vous m'aviez répondu de pratiquer la compassion pour moi même et pour ces dirigeants, et que ce n'était pas facile qu'i il fallait du courage

4 ans après j'ai toujours la même aversion

je pratique ainsi, tous les soirs  à la fin de ma méditation je fais mes dédicaces en me récitant les 4 pensées de l'amour illimité en y incluant ces gens là , les "puissants de ce monde"  qui souffrent autant que nous ou même peut être plus.
mais je sens bien que je fais une différence entre eux et nous qui subissons leurs méfaits.
J'ai beau avoir entendu qu'il ne devait pas avoir de discrimination entre eux et nous, que nous sommes (inter-sommes) avec eux , rien n'y fait 
au fond de moi j'ai toujours cette pensée discriminatoire

ma question est : est ce que je ne pratique pas comme il faut ?  et sur quoi travailler ? Je comprends ces gens là , mais ne peux pas les aimer
Pendant la pause de la marche méditative à la clairière des Boudhhas, nous avions eu encore la chance de nous retrouver dans les pas de Thay et d'être assis juste à ses cotés....
 nos regards se sont croisés 
 il a regardé alors la gourde que j'avais à coté de moi en ayant l'air de me dire  

"Bois ton thé" 
en le buvant avec lui,  j'ai eu le sentiment qu'il répondait à ma question 
"Bois ton thé,
 Ne te poses plus toutes ces questions,
Tout est en toi
il n'y a rien à faire
Rien à attendre 
 Sois toi même 
C'est comme tu es, que nous t'aimons
Que je sois ou non dans la discrimination, peu importe si je continue à faire mes dédicaces telles que je les fait
instant incroyable 
dans le noble silence 

 




mes dédicaces quotidiennes:
"Puissent tous les êtres et moi même connaître le bonheur et les causes du bonheur
  Puissent tous les êtres et moi même, se libérer de la souffrance et des causes de la souffrance
Puissent tous les êtres et moi même, s'établir dans la joie, exempte de toutes afflictions
Puissent tous les êtres et moi même, demeurer dans l'équanimité, 
Sans attachement pour les amis, ni haine pour les ennemis "


le premier article: ici retraite francophone , 4-11 avril 2014 (1)

 D'autres photos de ces marches méditatives et toutes les photos de cette retraite, ici dans cet album

20 avril 2014

retraite francophone , 4-11 avril 2014 (3)

Dans les pas de Thay 


Pouvoir marcher dans ses pas ...

C'est la chance incommensurable que nous avons eu Lise et moi au cours des 3 marches méditatives avec Thay


Au Hameau du Bas 6 avril 2014










Se faire porter par ses pas ...


 Quand je marche sur ce Chemin,
Mon cœur est en paix.
Mes pieds embrassent la Terre
Et mes yeux embrassent le Ciel



et aussi de partager le pique nique avec lui


(juste après s’être régalé d'une superbe interprétation de l'avé Maria)



au Hameau Nouveau 7 avril 2014

La chance? Ou des causes et des conditions qui ont pu être réunies?


 


- Laisse Bouddha respirer
Laisse Bouddha marcher
Pas besoin de respirer
Pas besoin de marcher











- C’est Bouddha qui respire
C’est Bouddha qui fait le pas
J’ai du plaisir dans son souffle
J’ai du plaisir dans ses pas


- Bouddha est souffle
Bouddha est marche
Moi aussi je suis souffle
Moi aussi je suis marche

- Seulement souffle
Seulement marche
Il n’y a personne qui respire
Il n’y a personne qui fait le pas

-La paix respire
La joie avance
Paix et souffle c’est la même chose
Joie et marche c’est pareil








Au Hameau du Haut, le 10 avril 2014

Marcher simplement pour le plaisir de marcher
sans chercher à arriver quelque part



Prends ma main.
Nous marcherons.
Nous ne ferons que marcher.
Nous prendrons plaisir à notre marche
Sans penser arriver nulle part.
Marche en paix.
Marche avec bonheur.
Notre marche est une marche de paix.
Notre marche est une marche de bonheur.


Ensuite nous apprenons
Qu’il n’y a pas de marche de paix ;
Que la paix est la marche ;
Qu’il n’y a pas de marche de bonheur ;
Que le bonheur est la marche.
Nous marchons pour nous-mêmes.
Nous marchons pour chacun
Toujours main dans la main.


Marchons et touchons la paix à chaque instant.
Marchons et touchons le bonheur à
chaque instant
.



Chaque pas apporte une brise fraîche.
A chaque pas une fleur s’épanouit sous nos pieds.


Embrassons la Terre avec nos pieds.
Imprimons notre amour et notre bonheur sur la Terre.

Quand nous nous sentirons suffisamment en sécurité
La terre sera sauvée
 
Ce n'est pas nous qui marchions
 C'est le Bouddha qui marchait pour nous


L'esprit se perd en mille et une pensées
Mais je marche en paix sur ce beau chemin

A chaque pas souffle un vent léger
A chaque pas une fleur éclot.




la suite de notre vécu (4eme article) :  ici

le premier article: ici retraite francophone , 4-11 avril 2014 (1)

 D'autres photos de ces marches méditatives et toutes les photos de cette retraite, ici dans cet album

19 avril 2014

retraite francophone , 4-11 avril 2014 (2)


Au Hameau du Bas ... dès le 1er jour, la Douceur, la Sérénité, la Paix, l'Harmonie

Retour au 1er jour,  le samedi 5 avril après la méditation du matin et le petit déjeuner...   
Voila, ce qui nous a été offert


 Malgré la boue... des pluies récentes,  qui nous invitait à être encore plus en pleine conscience quand nous marchions ....



Tout simplement magique


il devait être entre 8 heures et 9 heures...












Nous nous sentions tous comme des fleurs dans le jardin de l'univers
"Le Bonheur c'est maintenant
 J'ai laissé tous mes soucis
Nulle part ou aller et rien à faire
Pas besoin de me presser"














"J'inspire, j'expire 
Plus profonde, plus douce
Je me calme, je relâche
Je souris, je suis libre
Moment présent, Moment merveilleux"





quelques unes des photos de ce magnifique début de retraite... d' autres sont ici dans cet album



 Le lendemain dimanche 6 avril Thay a offert , ici au Hameau du Bas  son 1er enseignement , précédé comme pour tout début de retraite par ce merveilleux chant sacré "Namo-Valokiteshvara" 
enregistrement de toute beauté (le meilleur pour moi, merci à nos frères) , de ce chant qui m'émeut toujours autant.

"Méditer c'est regarder et écouter, prendre le temps de regarder et écouter la souffrance, d'abord la notre, puis celle de nos proches et enfin celle du monde entier" ( les frères et les sœurs chanterons  3 fois le nom d'Avalokiteshvara, le Bodhisattva de l'écoute compassionnée )

Thay nous a offert ensuite son premier enseignement sur la respiration consciente et les 8 premiers exercices, enseignement archi connu, mais qui à chaque fois m'apporte quelque chose de plus ...
cette fois ci :
"pas de bouton à pousser pour éteindre notre radio mentale NST (non stop thinking), suivre notre respiration du début à la fin suffit "
"la terre a le pouvoir de nous guérir , il nous faut retourner à la terre, pour restaurer notre santé physique et mentale..." 
"avons nous besoin de toutes ces informations...nous n'en avons pas besoin, ce que nous avons besoin c'est du bonheur...." 

"la 1ere merveille, c'est notre corps"

Les enseignements de Thay de cette retraite se trouvent ici


la suite de notre vécu:  ici

le premier article: ici retraite francophone , 4-11 avril 2014 (1)

 Toutes les photos de cette retraite dans cet album

14 avril 2014

retraite francophone , 4-11 avril 2014 (1)




Coucou !


C'était le nom de notre famille , pour cette nouvelle retraite,  au Hameau du Bas

le coucou fleur printanière que l'on trouve dans les sous bois, mais aussi cet oiseau qui nous a si bien inspiré lors de notre petite fête de fin de retraite...
avec cette chanson venant de notre enfant intérieur ...

"Dans la forêt lointaine
On entend le coucou
Du haut de son grand chêne
Il répond au hibou
Coucou, coucou, coucou,
Hibou, coucou."



https://www.youtube.com/watch?v=KDE80kI1Kf0

Et nous avions comme méditation du travail, la stérilisation de la vaisselle et le lavage des casseroles

"Quand je lave, quand tu frottes
On se sent comme une casserole
Aussi fraîche que l'eau qui coule
On est solide comme notre famille
On est ferme comme un couvercle
Et l'on brille

Quand je rince, quand tu sèches
On est les verres étincelant,
Ce qui brille , ce qui est nous
Et on chante à tue tête
Tous ensemble, vous et nous
Que ça mousse , que ça mousse  que ça mousse " 

Nous avions lavé toute cette vaisselle comme on laverait le bébé Bouddha et au fond de l'une d'elle nous y avons trouvé ces 2 gathas

- "Tu rinces, donc j'essuie"
- "Année sans vaisselle, tout à la poubelle"

Et un poème de gratitude pour nos sœurs

 Bravo Lise - Chemin Merveilleux du Cœur - (de mon cœur) l'auteure réalisatrice et animatrice de ce petit spectacle... et qui a connu une complète libération pour cette petite fête dans la Joie.





(un son de cloche)



 Qui pourrait ne pas te dire 

"Oh qui pourrait ne pas te dire 
Que tu es un être merveilleux

Oh qui pourrait ne pas te dire
Que tu es plénitude

 Oh qui pourrait ne pas te dire
 Que ta vie est un miracle

Que ta rencontre 
embellit notre cœur  "

C'est LA chanson de cette retraite francophone 
(découverte lors de l'atelier des chants sacrés, de la journée de paresse, au hameau du Haut, gratitude aux 2 Marc de la Sangha de Lyon)












(Chants de nos sœurs Vietnamiennes lors de la fête de fin de retraite au Hameau du Bas )


Et gratitude à notre Sœur Dao Nghiem  qui a si merveilleusement bien animé notre famille ... et la retraite au Hameau du Bas ainsi qu'aux autres sœurs de notre famille coucou " Parc des Gazelles" "Libération" et "Fleur qui fleurit tous les 3000 ans ".



 La vidéo en musique de cette si belle retraite


à suivre  ici